Inceste mère fille

altInceste mère fille J'ai 38 ans et j'ai déjà témoigné sur ce site mais voilà je ne me sens pas bien du tout et pourtant je suis une psychothérapie. Mais voilà ce que m'a fait endurer ma mère dans mon enfance et mon adolescence et la façon dont elle se comporte avec moi encore aujourd'hui m'angoisse terriblement. Quand j'étais enfant elle m'a traitée comme une chose sans se soucier de ce que je pouvais ressentir, entre les séance de bain qu'elle me donnait sans faire attention à ma pudeur et en pouvant faire entrer n'importe qui dans la salle de bain (ma mère tenait un café) et jusqu'à ce que je sois partie de la maison c'est à dire à 22 ans il n' y avait aucun moyen de fermer la porte de la salle de bain, elle avait jeté la clé.

Elle se permettait quand j'ai commencé à être formée de soulever mes vêtements pour montrer ma poitrine naissante à tout le monde et quand j'ai été hospitalisée pour une opération de l'appendicite, elle a tenu à rester quand les aides soignantes sont venues me raser le pubis, elle ne c'est pas mise à côté de moi mais bien en face de moi de façon à bien détailler mon anatomie quand les aides soignantes ont compris mon malaise elles l'ont fait sortir mais c'était trop tard, quand je suis sortie de l'hôpital, elle racontait que j'étais poilue comme un nounours et bien d'autres choses aux gens et en ma présence. Pouvez- vous comprendre mon mal être et m'aider ?

Et comme si cela ne suffisait pas, elle se permettait de me battre à la moindre occasion et de m'insulter, futur putain jusqu'à la puberté ensuite putain, salope, garce, ... s'en parler de la façon dont elle savait me rabaisser, qui est ce qui pourra bien vouloir de toi plus tard. J'ai toujours beaucoup de mal à me construire j'ai en permanence cette boule dans l'estomac et dimanche dernier jour de la fête des mères mon mari et mes enfants n'étions pas à la maison pour cause de kermesse de l'école, elle était prévenue mais elle a quand même téléphonée à 15 heures avec sa grosse voix pour me signifier que c'était la fête des mères et que mon frère célibataire avait lui téléphoné à 8 heures le matin. Je n'ai pas répondu à ce message mais le lendemain elle a téléphoné en pleurant en disant qu'elle n'avait que nous et qu 'elle nous aimait c'est à chaque fois la même chose, moi je n'ai plus d'amour à lui donner j'ai ma famille, mon mari et mes 3 enfants, et eux me le rendent bien. Merci de m'aider.

 

Escribir un comentario