Témoignage femme : inceste père fille

c'est dur de poser des mots sur cette si grande atrocité, encore plus plus quand cela nous est arrivé. Je n'ai jamais vécu avec mon père, il est parti quand j'étais petite. Je ne l'ai vu que très peu. A l'âge de 18 ans, après avoir repris contact avec lui quelque peu de temps auparavant, il m'a invité passer quelques jours chez lui, avec sa nouvelle compagne et sa fille âgée de 3ans. je voyais alors l'espoir d construire enfin quelque chose avec un père qui m'avait manifestement manqué. Un soir, ce qui était un calin entre un père et sa fille s'est transformé en un viol. La culpabilité me ronge. Je me répète souvent "tu aurais du te défendre!". Pourtant, sur l'instant, j'étais pétrifié et je n'ai pu réagir. Je consulte une psychologue régulièrement, c'est nécessaire et bienfaisant.
Il m'est très difficile d'afficher constamment un semblant de "tout va bien".
J'ai porté plainte un mois après les faits, le dossier après avoir été réjeté par la procureur, j'ai décidé de faire appel avec constitution de partie civile. J'espère que les choses font bougées, j'appréhende beaucoup, énormément la confrontation. Mais je dois aller au bou de mon combat, je suis persuadée que j'irais mieux après ça, par le fait d'être reconnu comme un victime, VICTIME DE L'ACTE LE PLUS ATROCE QUI SOIT.

Escribir un comentario